Connexion
Jérôme Blackwood, 31 ans
Auteur de récits de fantasy et fantastique.
        
Catégories
Histoires
Annonces
Sites que j'affectionne
Bêta Lecture, cette bestiole à ne pas négliger
Article publié lundi 24 octobre 2016 @ 18h24
Accueil / Blog / Général
Je songeais à mes débuts en écriture et ma façon de publier par le passé et à celle que j'ai aujourd'hui et j'en suis venu à la conclusion que la Bêta Lecture est devenue un indispensable dans mon parcours scriptural. Avant, je pouvais publier sans Bêta Lecture... Des textes sans doute en manque de correction, moins lisibles mais je n'avais pas cette culpabilité que je pourrais avoir aujourd'hui de publier un texte qui n'a pas été relu par mes correcteurs.

Alors, qu'est-ce que la BL ?
C'est une lecture "avant publication" de son récit, par quelqu'un qui vous mettra en exergue vos coquilles (orthographes, grammaires, etc...), vos lourdeurs dans la forme mais aussi les probables soucis de fonds (incohérences, scène nébuleuse, etc...). En gros, c'est LE lecteur qui vous torturera l'esprit, qui vous rendra un texte raturé de partout, rempli de couleurs, avec des commentaires parfois assez drôles et une sérieuse envie de balancer son texte à la poubelle face à l'accumulation de couleurs... couleurs ? Et oui, c'est ce petit surlignage depuis un traitement de texte. Une méthode qu'adore chaque BL qui se respecte... Et croyez-moi, plus il y en a, plus le BL est ravi ! :p

Jamais sans mes BLs...
A l'heure actuelle, je fonctionne avec deux Bêtas : Théâs, mon collègue gérant de l'Allée des Conteurs/LeConteur, accessoirement mon colocataire (j'avoue, cette donnée peut aider ^^) et un auteur que j'admire beaucoup pour ses textes (à découvrir sur l'Allée des Conteurs). Et puis Jamreo, coordinatrice sur l'Allée des Conteurs, qui a un style d'écriture que j'affectionne beaucoup (à découvrir sur l'Allée des Conteurs).

Pourquoi eux ? La réponse est simple, enfin je crois : je ne peux pas donner mes textes à charcuter à "n'importe qui". Alors, ne criez pas au scandale, je ne vous considère pas, les autres, comme n'importe qui. Mais cette première lecture a un quelque chose "d'intime" : c'est la première fois que l'on va mettre à nu votre texte et que des yeux vont se poser dessus. (oui, j'aime les comparaisons foireuses...). C'est pour cela que je ne pourrais pas le donner à tout le monde : j'ai cette nécessité de connaître mon BL, d'être sur la même longueur d'onde que lui et de pouvoir lui faire confiance à 100%. A contrario, ils ont la capacité de comprendre sans mal ma façon de faire, de comprendre mon texte, mon univers, mes personnages et donc de cibler les défaillances s'il y en a.

La BL, pour moi, c'est une relation de confiance. Et je préférerais, à l'heure actuelle, ne pas publier que de publier sans leur avis à eux. En quelque sorte, Jam et Théâs sont mes lecteurs idéaux.


(BL de Théâs - Commentaire "Là on s'imagine qu'elle sue trop")


J'ai, ceci dit, fait une entorse à tout ceci : une troisième personne bénéficie des textes "cochons". Il s'agit de ma Pendule, Quetzy (pour le challenge "Plume & Pendule") qui a le droit de tout lire avant les publications virtuelles. Aucun problème : je sais que je me suis associé à elle avec ce même soucis de la confiance mutuelle et de compréhension scripturale. Par contre, c'est de la lecture et non de la Bêta Lecture mais ça n'enlève en rien le plaisir de recevoir ses premiers retours.

Et publier sur le net, n'est-ce pas une forme de BL ?
Et bien... Vaste question ! C'est vrai que la publication virtuelle (chapitre par chapitre) offre déjà une certaine forme de Bêta Lecture à un texte : tout le récit n'est pas entièrement disponible et les lecteurs font des commentaires chapitres après chapitres sans avoir forcément lu toute l'oeuvre. Ils peuvent donc vous souligner quelques soucis, fautes ou incohérences mais... MAIS !

J'ai tout de même le soucis et le besoin d'offrir un lecteur un texte qui sera propre et le plus travaillé possible pour leur faire passer un bon moment de lecture, sans prise de tête orthographique. La lecture doit rester un moment de détente donc c'est pour cela que, personnellement, je préfère déjà avoir ces premières lectures de travail pour offrir le meilleur (je ne dis pas "parfait" car ça ne serait pas possible) aux lecteurs qui viendront lire ensuite.

Et moi, en tant que BL ?
Par le passé, j'arrivais à réaliser des Bêtas Lectures pour plusieurs auteurs mais déjà, faute de temps, j'en suis venu à ne plus "apprécier" ce premier contact avec le texte comme il se devrait. J'ai préféré rendre le tablier pour éviter de faire perdre son temps aux auteurs... Et il faut l'avouer, j'ai une certaine crainte de rendre quelque chose de brouillon.

Pour dire vrai, quand une critique est faite à un auteur (sur le fond, la forme, etc...), j'ai de grande chance de le prendre pour moi en tant que BL. Et ce sentiment d'injustice pour l'auteur (celui de lui avoir bâclé le travail, par exemple) m'handicapait grandement. Je ne me sens pas suffisamment efficace pour offrir ce type de service... SAUF... à mes deux BLs attitrés, que je lis et tente de Bêta Lire avec minutie.

J'ai bien conscience que l'on n'attend pas d'un BL d'être aussi performant que le logiciel "Antidote" mais mon soucis du détail m'empêche d'être serein. Alors du coup, je fais une sorte d'Alpha Lecture pour quelques auteurs. Une lecture "avant publication", sans correction, qui peut permettre de faire quelques remarques sur le fond, comme je peux le faire avec ma Pendule Quetzy ou bien encore avec Orion de Sizel (quand je n'oublie pas de lui faire un retour... :p).

Alors du coup, et vous ?
Quelle est votre relation avec la Bêta Lecture ?
N'hésitez pas à répondre à la suite !

Et j'offre cette question à répondre sur blog/facebook (ou minisite de l'Allée) à :
- Sizel
- Quetzy
- Jamreo
- Théâs

(Car oui, vous êtes cités ! N'hésitez pas à transmettre à votre tour... :p )


16 Commentaires
 
Connexion à un compte AlléeDesConteurs.fr requise
Me connecter (vous serez redirigé vers le forum) ou
Créer un compte ADC.fr, cela ne prendra que quelques minutes !
Théâs
lundi 24 octobre 2016 @ 19h39
Je te rejoins un petit peu sur le fil de ta réflexion.
Faire relire son texte est une étape importante (et je pense que c'est sans doute quelque chose qui se rapproche assez bien du travail auteur-éditeur (bien que tout amateur que soit notre travail à nous). Pour moi c'est quelque chose d'assez complet, autant sur le fond que la forme.
Bref, content de pouvoir t'apporter un peu de mon aide, même si, comme tu le soulignes avec l'âge et les obligations qui s'accumulent on finit par avoir de moins en moins de temps... Il faut choisir pour réduire le risque de bâcler certains retours.

Bon je ne relis que des auteurs très lents donc ça va... xD
Blackwood
lundi 24 octobre 2016 @ 20h00
C'est vrai, ça donne un travail complet. Et oui, tu m'apportes beaucoup à ce niveau :) Ceci dit, je suis un auteur très lent mais tu as des chapitres d'avances hein :p

Jamreo
mardi 25 octobre 2016 @ 23h51
Dis donc, être une sorte de lectrice idéale pour toi, mais je me sens toute honorée ^^

Je te rejoins aussi sur pas mal de trucs. La BL est une forme de lecture particulière, avec un ton différent (souvent plus direct et sans fioritures, tandis qu'en lecture "simple" on va peut-être faire plus attention à la formulation des remarques), et qui crée un espace à part. Du coup, être sur la même longueur d'ondes avec son BL, lui faire confiance, c'est important ^^ C'est formateur aussi... ça aide à accepter les critiques et à ne pas considérer par exemple qu'un texte tout coloré et annoté est mauvais. Parce que même les très bons textes peuvent se retrouver transformés en guirlande de Noël.
Quant à ton souci du détail, c'est une qualité. Qui peut avoir l'effet de bloquer parce que tu veux que tout soit parfait, alors que la perfection n'existe pas comme tu le dis... mais ça prouve que tu t'investis dans ce que tu fais, et ça se sent :)
Blackwood
vendredi 28 octobre 2016 @ 19h29
^^
Merci de ton passage : je suis bien d'accord avec toi sur le côté plus direct. Et c'est vrai qu'il faut accepter le fait que même colorer, ça ne veut pas dire "mauvais".
Sizel
lundi 5 décembre 2016 @ 12h28
Je prends enfin le temps de venir commenter ici ^^

C'est intéressant de revenir sur cet aspect de notre "quotidien" d'auteur qui est si important dans la construction de nos récits. Je me retrouve dans cet aspect : jamais sans mes BL, même si grâce à Antidote je gagne un peu en confiance. De même, je me retrouve dans tes craintes, même si les miennes sont légèrement différentes :p

Bref, je vais essayer de répondre à mon tour à cet intéressante question !
Blackwood
mercredi 4 janvier 2017 @ 16h46
Hey je viens seulement de voir le message (mieux vaut tard... :p)
Oui c'est vrai qu'Antidote aide pas mal mais j'avoue - à ma grande honte - que je n'ai encore pas pris le pli de l'utiliser efficacement.

Curieux de voir ta réponse à la question ! Fais-moi signe :)
Sizel
mercredi 4 janvier 2017 @ 18h21
Une cogitation en entraînant une autre, je me pose pas mal de questions et je pense changer ma façon de faire assez rapidement :p Du coup, c'est de nouveau dans les cartons ^^
Blackwood
jeudi 5 janvier 2017 @ 08h59
Ta façon de faire par rapport à quoi ?
Sizel
vendredi 6 janvier 2017 @ 17h06
Les bêtas et surtout leur nombre en cours d'écriture. Avec tout vos retours sur le sujet, je réalise que mon fonctionnement ne me correspond probablement pas et me bloque de temps à autre :p
Blackwood
vendredi 6 janvier 2017 @ 17h35
leur nombre en cours d'écriture ? C'est à dire ?
Sizel
vendredi 6 janvier 2017 @ 18h56
Les chapitres que je publie ne sont pas finalisés. Ils ne peuvent pas l'être tant que l'écriture est en cours. Il y aura une reprise générale une fois l'histoire finie. Faire trois à quatre passes sur des chapitres, fignoler ce qui tient parfois lieu du détail alors que certains seront complètement remaniés ne me semblent pas productifs. Je passe beaucoup de temps dessus et en ce moment ce temps m'est particulièrement précieux car plus rare.

Autre point qui me chagrine, c'est que les bêta n'ont pas de vision d'ensemble (comme le lecteur en ligne tu me diras :p) mais du coup, je n'arrive pas à juger si certaines remarques sont pertinentes ou non.

Je pense limiter le nombre de regard extérieur pour la publication en ligne au profit de relectures globales une fois le projet repris dans son ensemble. Le résultat sera probablement moins parfait, mais j'avancerais probablement un peu plus vite.
Blackwood
vendredi 6 janvier 2017 @ 19h32
Ah oui, je suis vraiment d'accord avec ça : je publie très rarement mais mon avance sur le récit est bénéfique pour moi car j'ai tendance à souvent revenir en arrière, modifier, revoir, etc... Du coup, je comprends tout à fait.

Pour les remarques, je pense qu'il faut bien se dire qu'effectivement, ils n'ont pas la vision complète : c'est là que ça aide d'avoir un lecteur idéal, celui qui pige tout et à qui tu peux dire des trucs - même spoilerisant - et qui t'aidera à avoir du recul dessus. Sur Pandemonium, c'est le cas, et ça m'aide vachement. Cependant, je pense que les BLs que tu as sont aussi des habitués de la lecture en ligne et savent donc les règles de ce type de BL :)

Par contre, ce que tu dis ensuite, sur limiter le nombre de regard, me paraît important et judicieux : une, tu auras vraiment qu'un cercle restreint avec des personnes qui pourront t'aiguiller sur la suite et deux, parce que comme tu le dis, ça te fera avancer et ça t'évitera de revenir inlassablement en arrière : d'autant que tu auras la lecture en ligne, donc forcément (ou presque), d'autres retours qui pourront éventuellement remettre en cause des trucs !
Sizel
vendredi 6 janvier 2017 @ 22h36
Je n'ai pas rencontré encore ce bêta dont tu parles 😋 je pense que diminuer le nombre de retour sera ma bonne résolution : on verra ce que ça donne. Réapprendre à me faire confiance aussi : ce sera le cas avec Crime Impunis.
Blackwood
dimanche 8 janvier 2017 @ 13h51
Tu avais beaucoup de retour jusque là ? Et ton mari du coup ?
Sizel
dimanche 8 janvier 2017 @ 20h44
Sur Orion, sans te compter, dernièrement j'en avais 4. TdP, 3.
Blackwood
lundi 9 janvier 2017 @ 06h53
Ah en effet, personnellement, ça ferait trop pour moi. Après y a pas de bonne ou mauvaise façon de faire ;) mais je comprends ton sentiment !
Blog herbergé par AlléeDesConteurs.fr