Connexion
Jérôme Blackwood, 31 ans
Auteur de récits de fantasy et fantastique.
        
Catégories
Histoires
Annonces
Sites que j'affectionne
La magie des Sorcières
Article publié samedi 13 mai 2017 @ 20h39
Accueil / Blog / Ecriture / Pandemonium
Vous êtes-vous inspiré de traditions existantes pour créer votre système de magie, ou avez-vous préféré tenter d'inventer le vôtre propre ?




Au début, cette question me semblait facile mais plus j’y réfléchis, plus je me dis qu’elle est compliquée. Je n’ai pas d’inspiration unique : les séries TV, films et BD nourrissent énormément mon univers et ses différents codes. Cependant, je sais que j’aime bien comprendre ou connaître certains éléments de fonctionnement, notamment en magie… et je sais aussi que je n’aime pas rester sur une inspiration « évidente » donc si quelque chose m’attire l’œil, je le mâcherai pour le régurgiter autrement.

Pour Pandemonium (et par extension, pour Temporium) j’avais besoin de m’éloigner du carcan habituel de la « sorcière jette des sorts depuis son grimoire » et pourtant, ce sont aussi des codes que j’avais envie de réutiliser. C’est de cette base que je suis partie et de l’idée que le grimoire d’une sorcière était un être à part entière. Sachant cela, il me fallait des « raisons » à l’utilisation de la magie ! Comment ça se passe ? Est-ce que les sorcières sont toutes capables des mêmes choses ? D’où puisent-elles l’énergie ?

C’est ainsi que j’ai conçu mon système de magie. Ça s’est transformé en « cercle d’apprentissage », avec des branches de spécialités (envoûtement, invocation, magie temporelle, nécromancie, etc...). Ces branches ne sont pas accessibles à toutes : certaines sorcière ne peuvent pratiquer que les envoûtements, mais être extrêmement puissantes dans ce domaine, là où d’autres peuvent parcourir plusieurs branches mais ne pas être des plus capables. Est venue se greffer à tout ça des dons innés, repris de séries télés ou de comics, propres à la sorcière, qui évoluent au fil du temps.

J’avais aussi le besoin de connaître des limites, de donner des contraintes, de savoir qu’avoir de la force te procurait des faiblesses. La magie, dans Pandemonium, est très élitiste : un sort de soin sera plus efficace s’il est créé en langue japonaise, pour exemple. S’ajoute à cela, la nécessité pour chaque sorcière, de devoir créer son sort pour pouvoir le lancer : il ne suffit pas de lire le grimoire de la copine ! Non, impossible ! Comme je le disais, chaque sorcière est unique et ne peut user que de sa propre magie. Si les effets peuvent se ressembler, le chemin pour y arriver doit différer.



Au final, je ne sais pas si je réponds à la question, mais je dirai que je m’inspire énormément pour tenter de créer un système qui m’est propre (ou presque). Je voulais maîtriser totalement cet aspect de mon univers, sans me dire « c’est magique donc nul besoin d’explications ».
16 Commentaires
 
Connexion à un compte AlléeDesConteurs.fr requise
Me connecter (vous serez redirigé vers le forum) ou
Créer un compte ADC.fr, cela ne prendra que quelques minutes !
Pixie
samedi 13 mai 2017 @ 21h33
C'est super intéressant, ce petit billet. J'aime beaucoup ta manière d'envisager la magie, ses utilisations, ses apprentissages. Et pour ce que j'en sais d'après ce que j'ai lu de Pandemonium jusque-là, ça fonctionne très bien. :)
Jérôme M. Keller
dimanche 14 mai 2017 @ 06h49
Merci Pixie :) Je suis content si ça fonctionne alors ! Ravi que ça te plaise !
Sizel
dimanche 14 mai 2017 @ 10h02
Je te rejoins complètement sur le fait que la question soit moins simple qu'il n'y paraît ! J’aime beaucoup ta façon d'appréhender ta magie en tout ça. ça donne plus de place à la personnalité de chaque sorcière !
Jérôme M. Keller
dimanche 14 mai 2017 @ 15h13
Merci Siz, content que tu trouves ça sympatoche :D
Théâs
dimanche 14 mai 2017 @ 12h06
J'aime beaucoup ta façon de développer ton univers et ta vision de la magie est quelque chose de très personnel au final.
La facilité aurait effectivement consisté à dire "la magie ne s'explique pas", mais dans le cas de Pandémonium tout ce cheminement qui doit être accompli rend la chose vraiment particulière au final.
Très interessant de voir "comment" tu imagines cette part (importante) de ton histoire et de ton univers ^^.
Jérôme M. Keller
dimanche 14 mai 2017 @ 15h16
Je pense qu'à force, c'est devenu personnel en effet ^^ et oui, ça aurait été de la facilité mais ça ne me convenait pas. J'avais la sensation, au départ, d'un manque. Merci pour ton retour :D
Diogene
dimanche 14 mai 2017 @ 12h51
Coucou Blacky,

C'est vrai qu'un système de magie unique aurait été un peu du réchauffé, mais ce que tu en as fait est vraiment intéressant et surtout cela fonctionne très bien.
Jérôme M. Keller
dimanche 14 mai 2017 @ 15h18
Merci, je suis content que tu trouves que ça fonctionne :) le but pour moi était de trouver quelque chose qui me convienne vraiment et je pense que je le touche du doigt :)
Jérôme M. Keller
dimanche 14 mai 2017 @ 15h17
Merci, je suis content que tu trouves que ça fonctionne :) le but pour moi était de trouver quelque chose qui me convienne vraiment et je pense que je le touche du doigt :)
Aislune Séidirey
dimanche 14 mai 2017 @ 20h35
C'est clair que la question n'est pas simple ! Pour ma part, ta manière de l'aborder est intéressante, et le processus pour y parvenir ressemble à celui que j'emploie pour Orlambrya : inspirations diverses, reprise d'archétypes, mais revisités d'une autre façon... Enfin, c'est ce qu'on essaie de faire du moins ;). Pour ta part, je trouve que c'est plutôt réussi :D !
Jérôme M. Keller
mardi 16 mai 2017 @ 09h39
Oui voilà, c'est ça :) Je trouve aussi que tu t'en sors très bien ! Merci beaucoup de ton commentaire !
Isabelle
mardi 16 mai 2017 @ 19h11
C'est amusant, car en lisant ton billet j'ai l'impression que l'on pourrait presque dire que Pandemonium c'est l'histoire de ta magie. J'ai presque envie de dire que tu as créer un univer simplement pour la faire vivre et des personnages pour la mettre en action. Très interressant .
Jérôme M. Keller
mardi 16 mai 2017 @ 20h00
Tiens, marrant que tu dises ça. Tu n'as pas tort. Pandemonium, c'est l'histoire d'un monde, d'une magie... Je suis tout à fait d'accord avec toi ! Merci merci merci Isa, tu as le don pour dire de jolies choses :)
Isabelle
mardi 16 mai 2017 @ 21h39
Ben de rien... En général je dis ce que je pense :D
Nascana
vendredi 26 mai 2017 @ 01h25
Ca me fait un peu pensé au jeu de rôle où on choisi la classe de son mage. Du coup, ça apporte un côté spécialisé sympathique.
Jérôme M. Keller
dimanche 4 juin 2017 @ 11h50
C'est un peu ça en effet :)
Blog herbergé par AlléeDesConteurs.fr